Toutes Les Informations Importantes Concernant La Greffe Pulmonaire En Italie

    « 

  1. >> Comment vous préparez-vous pour une greffe de poumon
  2. « 

  3. >> Transplantation pulmonaire chez les patients VIH positifs
  4. « 

  5. >> l’Inclusion dans les listes d’attente
  6. « 

  7. >> Ce qui se passe lors d’une transplantation pulmonaire
  8. « 

  9. > > > > Le post-transplantation pulmonaire
  10. « 

  11. >> Comment faire pour changer de vie après une greffe de poumon
  12. « 

  13. >> Pronostic et le taux de survie

Développez le menu de l’articleFermer le menu de l’article

Le transplantation pulmonaire (d’un ou deux organes) est effectuée dans les cas où une maladie qui détruit la plupart des tissus pulmonaires. Chez les patients avec des problèmes pulmonaires graves dans la transplantation peut rendre la respiration plus facile et pour prolonger la durée de vie. L’causes, cependant, les risques divers et souvent des complications surviennent.

Qui peut être besoin d’une greffe de poumon?

Peut-être besoin d’une transplantation pulmonaire, la majorité des personnes atteintes de graves maladies pulmonaires. Cette option est prise en compte quand est-ce un risque pour la vie patient lorsque la maladie est si grave que pour prévenir une vie digne.

les patients subissant une transplantation pulmonaire sont souvent touchés par ces maladies pour les poumons:

    « 

  • , la maladie pulmonaire obstructive chronique (emphysème et bronchite chronique);
  • « 

  • Fibrose pulmonaire idiopathique
  • « 

  • Fibrose kystique
  • « 

  • Hypertension artérielle pulmonaire idiopathique.

Les raisons pour une greffe de poumon peut être différent. Par exemple, dans le cas de l’emphysème vos poumons sont détruits à partir de fumer, dans le cas de la fibrose pulmonaire idiopathique est sous forme de tissu cicatriciel en place des tissus sains.

[Remarque] Le poumon greffe de personnes plus de 65 ans sont généralement pas recommandé.

Comment vous préparez-vous pour une greffe de poumon

Le processus de évaluation pour une greffe de poumon est généralement long et compliqué. Tout d’abord, le médecin constate le patient à un centre de transplantation de la région. Dans ce centre, plusieurs médecins, de psychologues et de travailleurs sociaux pour collecter des informations sur le patient. Sont en fait un certain nombre de visites qui peuvent s’étendre sur des semaines ou des mois.

en Plus de la maladie, l’équipe de soins de santé examine l’au sein de la famille, de la situation économique et des besoins psychologiques du patient et d’autres conditions médicales. Puis exécuter divers tests pour évaluer l’l’adéquation à des fins de transplantation, par exemple:

    « 

  • Tests de la fonction respiratoire;
  • « 

  • Test de stress cardiaque
  • « 

  • Examen des artères coronaires;
  • « 

  • de Test de densité osseuse;
  • « 

  • Radiographie de la poitrine;
  • « 

  • La tomographie par ordinateur (CT), de la poitrine;
  • « 

  • des tests sanguins pour la fonction rénale et hépatique, une numération formule sanguine (CBC);
  • « 

  • Groupe sanguin et les anticorps présents dans le sang, pour la correspondance avec les donneurs potentiels d’organes.

les médecins en général, pas recommandé une greffe de poumon en présence de ces conditions:

    « 

  • de Graves problèmes cardiaques
  • « 

  • Problèmes de foie ou des reins;
  • « 

  • Ventilation assistée avec sédation;
  • « 

  • , l’Utilisation et l’abus d’alcool ou de drogues;
  • « 

  • Infections dans le cours;
  • « 

  • Cancer;
  • « 

  • l’Obésité
  • « 

  • Ritrapianto;
  • « 

  • Diverticulose.
  • « 

  • Pauvre de la fonction musculaire;
  • « 

  • ostéoporose Sévère – de multiples fractures de la colonne vertébrale;
  • « 

  • systémiques de la Maladie en général;
  • « 

  • au cours de l’Âge de 60-65 ans;
  • « 

  • Qui continue de fumer ne peuvent recevoir une greffe de poumon.

En principe, vous choisissez la plus forte (de“idéalement, plus saine”) que peut supporter avec plus de facilité les doses massives de anti-rejet des médicaments immunosuppresseurs, qui peut être le déclenchement transplantés dans des conséquences graves et même la mort. Pour cela, nous sommes très prudents dans le choix du patient, surtout s’il a plus de cinquante ans, et a une ou plusieurs comorbidités sévères: des problèmes cardiaques et/ou de circulation; dysfonctionnement des reins, de la faiblesse du foie, les tumeurs et le cancer.

Si, ensuite, le sujet souffrant de fibrose kystique, alors elle devait d’abord être soumises à une enquête visant à trouver de les épidémies de d’s l’infection (souvent vous regardez les dents et les sinus), puis bombardarli avec des antibiotiques, jusqu’à cicatrisation complète. Seulement après, vous pourrez aller à la greffe des poumons.

Le mal de point dene sont Pas considérés comme aptes pour une greffe de poumon tous les ceux qui ont une forte perte de masse musculaire (par exemple après une longue période d’alitement, ou après des semaines ou des mois de séjour à l’hôpital, d’un fauteuil roulant) et/ou sont incapables de marcher plus que quelques étapes à la fois. Dans ces cas, le personnel médical pourrait penser à renforcer le muscle avant, vous pouvez penser au sujet de la transplantation pulmonaire.

Transplantation pulmonaire chez les patients VIH positifs (patients atteints du SIDA)

Quelques mots pour être dépensé pour les personnes vivant avec le VIH (SIDA). Pendant dix ans, en fait, l’des AIDES peuvent être traités avec des médicaments qui réduisent la mortalité, de la transformer en une maladie chronique. Aujourd’hui, les médecins peuvent se fier à une série de protocoles et de programmes-pilotes (activé par le National Centre de Transplantation) à réglementer les procédures dans la greffe d’organe solide en faveur de sujets séropositifs.

l’Inclusion dans les listes d’attente pour la transplantation de poumon

Après avoir effectué tous les tests nécessaires, et seulement si le patient est admissible pour une greffe de poumon, sera inséré dans les listes d’attente de la transplantation, régional, inter-régional, national et local. Les poumons sont assignées en fonction de la période d’attente, les besoins et les priorités d’intervention. Le temps moyen de la d’temps d’attente est d’environ deux ans et la position dans les listes sont établies sur la base de deux critères:

    « 

  • Combien de temps pouvez-vous résister à un patient sans une greffe de poumon;
  • « 

  • de l’Espérance de vie après avoir obtenu la greffe.

les gens qui ont Les scores les plus élevés seront considérées en priorité dès qu’un donateur devient disponible. Malheureusement, bien que, à partir de 1983 (date de la première transplantation pulmonaire réalisée avec succès) est en cours d’exécution à travers le monde, beaucoup de travaux de remplacement des poumons malades, environ 2000 personnes chaque année restent en attente: en attente pour un des donateurs. C’est parce que aujourd’hui il y a une importante pénurie de poumons sains disponibles pour la transplantation. Si un patient sur six (17%) sont décédés au cours de la période de temps nécessaire pour trouver un poumon adapté.

[Lire] Greffes; Et Si Les Organes De Développement Dans Le Laboratoire?

Ce qui se passe lors d’une transplantation pulmonaire

Qui sont les bailleurs de fonds idéaux des poumons?

Dans l’état actuel des choses presque tous les poumons utile à des fins de transplantation sont prises à partir de donneurs déclaré mort du cerveau et qui est présente dans la circulation artérielle pulmonaire intacte.
La greffe peut être faite pour un seul poumon, ou les deux. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas, et le choix varie en fonction de la maladie et d’autres facteurs.

Est en fait une’incision dans la poitrine, selon le type de transplantation pulmonaire:

    « 

  • Un’gravure sur un côté de la poitrine (pour un seule la transplantation pulmonaire – SLTx);
  • « 

  • Un’incision sur toute la largeur de la face avant de la poitrine, ou un’gravure sur les deux côtés (pour une transplantation pulmonaire double – DLTx);
  • « 

  • Un troisième cas concerne un transplantation cœur-poumon (HLTx), à la fois le cœur et les poumons du donneur sont transplantées dans un seul bloc pour le patient qu’il peut souffrir d’une maladie cardiaque congénitale ou une maladie, la détérioration progressive des poumons et du cœur.

Le patient est gardé dans anesthésie générale au cours de l’ensemble de l’intervention. Dans certains cas, vous avez besoin d’un circulation extracorporelle au cours de la d’opération. De cette façon, le sang est pompé par une machine au lieu de passer dans le cœur et les poumons.

Combien de temps une greffe de poumon

Un transplantation pulmonaire dure de deux à quatre heures environ..
Bien sûr, le temps peut être allongée ou raccourcie en cas de complications et la complexité de la
pré-opératoire.

Le poumon greffe à partir de donneur vivant

La transplantation de poumons à partir d’un donneur vivant est une possibilité que, jusqu’à récemment, il’été.
Aujourd’hui, en Italie, en fait, il existe une norme qui permet à l’la suppression des poumons chez les sujets vivant.
Cela se traduit par une grande opportunité pour les patients les plus jeunes (enfants) sur lequel le poumon peut être en forme parce que les “de costumes”.

[Lien] Décret du 16 avril 2010, aucun. 116 Règlement pour la réalisation de l’activité d’ à la transplantation d’organes à partir d’un donneur vivant.

Transplantation pulmonaire vidéo

Suit une sélection de vidéos sur la transplantation des poumons.
Le premier prend le Prof. Alessandro Bertani, Directeur de la Transplantation Pulmonaire dell’Institut ISMETT de Palerme, qui soutient la transplantation pulmonaire, introduit la technique de la régénération du poumon, ce qui vous permet de transplanter ces poumons ne sont pas parfaitement adapté, et le transplantation pulmonaire chez les enfants de.

Les autres vidéos, au lieu de cela, afficher comment est l’s de l’opération, et peut-être ne sont pas adaptés à la vision des utilisateurs les plus sensibles.

Utiliser le’ icône dans le coin supérieur gauche pour faire défiler la galerie de la vidéo et choisir pour voir:

Le post-transplantation pulmonaire

Le temps nécessaire pour la récupération complète après une greffe de poumon varie selon la personne. Certaines personnes peuvent quitter l’hôpital à l’intérieur d’une semaine. Cependant, il est souvent nécessaire de rester à l’hôpital pendant deux semaines ou plus, après avoir subi une transplantation du poumon.

Après l’opération, sont nécessaires semaines de thérapies de réadaptation et les examens. Ceux qui ont subi une transplantation pulmonaire doit faire:

    « 

  • de la Thérapie physique et de réadaptation régulière exercices;
  • « 

  • Séances de formation pour apprendre le mode de recrutement de l’ médicaments qui prendra le relais pour le reste de votre vie;
  • « 

  • de Fréquentes visites par le médecin;
  • « 

  • , et régulièrement des Tests de la fonction pulmonaire, des rayons x de la poitrine, des analyses de sang et d’autres procédures telles que la bronchoscopie.

Les bénéficiaires auront à prendre la trois types de médicaments anti-rejet (immunosuppresseurs): la ciclosporine ou le tacrolimus, l’azathioprine ou le mycophénolate mofétil, et la prednisolone.

en Outre, de nombreux centres de transplantation de soumettre le patient à un prophylaxie post-opératoire antiviral dans l’possibilité de l’infection par le Cytomégalovirus (CMV).

quant À la mécanique respiratoire, cela va être retiré dès que possible de l’objet subissant une transplantation pulmonaire seront encouragés à faire le premier pas.

Dans les deux jours à partir de la transplantation, en outre, le patient est soumis à la bronchoscopie pour vérifier si l’intervention est couronnée de succès et d’identifier les potentiels de focale de l’infection.
D’autres inspections seront effectuées après deux semaines, un mois, deux mois, trois mois, six mois et un an à compter du jour de la transplantation pulmonaire.

Encore mieux si la personne qui a reçu le poumon pouvez contrôler votre état de santé par le biais d’un spirométrie effectué deux fois par jour à la maison: il souffle et respire tous les’à l’intérieur d’un instrument de mesure des volumes pulmonaires.

Habituellement, la funzionalida des poumons améliore de mois en mois jusqu’à atteindre un plateau (phase d’état), après environ 3 mois.

[Rappelez-vous], dans Un diminution de la fonction pulmonaire de plus de 10% peut suggérer la présence d’un grave problème: l’infection, syndrome de bronchiolitica oblitérante (BOS), rejet.

Mais comment faire pour changer la vie après une greffe de poumon?

Voici une vidéo témoignage d’un patient du nom de Vito, qui est soumis à la transplantation de poumons que de la Sienne en 2008 pour la fibrose pulmonaire.

Transplantation pulmonaire: pronostic taux de survie

La transplantation des poumons, il peut être possible de retour à une vie qui est essentiellement active et normale.

Après la réhabilitation, en plus de l’80% des gens ont dit qu’il n’a pas de limitation à vos activités. Plus de 40% de personnes qui survivent plus de 5 ans, de retour au travail au moins à mi-temps.

cependant, des complications après une greffe de poumon sont inévitables.
le rejet de La d’l’orgue peut être ralenti, mais pas toujours complètement arrêtée. Aussi les médicaments immunosuppresseurs ont de forts effets secondaires, y compris le diabète, les reins et la vulnérabilité aux infections. Le sommet est aussi le risque d’infections chroniques ou qui souffrent d’une dysfonctionnement de la transplantation pulmonaire ou de complications bronchiques.

Le taux de survie après une greffe de poumon est donc plus faible qu’avec d’autres transplantations d’organes, comme les reins ou le foie.

l’80% de la population vit à moins d’un an après une greffe de poumon. Après trois ans, entre 55% et 70% des patients sont encore en vie. Brièvement, on peut dire que 60% des sujets avaient un taux de survie de 5 ans et de 40% jusqu’à 10 ans. Malheureusement, il y a aussi ceux qui ne le font pas. Dans ces cas, le pourcentage de ceux qui meurent dans les 3 mois d’intervention est de 15%.

bien sûr, le taux de survie est également déterminée à partir de l’l’âge du patient au moment de la transplantation, et d’autres facteurs tels que le style de vie et la forte détermination à vivre.

un Guide pour la Transplantation Pulmonaire – Policlinico S. Orsola-Malpighi
Bibliographie

Auteur | Dr ssa Elena Amato

© REPRODUCTION RÉSERVÉS

Article similaire:  Le diabète de type 2 est maintenant connecté à la déficience cognitive légère